L’histoire du vignoble de Saint-Péray s’écrit, comme celle de Cornas et des autres terroirs rhodaniens, depuis l’époque Gallo-Romaine.

Saint-Péray
rerer-min
ezezez-min

Terroir

La juxtaposition de formations géologiques de différentes natures et d’âges très variés est à l’origine d’une extraordinaire géodiversité qui donne toute sa complexité au vignoble de Saint-Péray.

 

Cépages

Le Saint-Péray est le fruit de deux cépages, Marsanne et Roussanne.

 

Une double maternité qui ne trompe pas sur les origines de l’appellation : un pur produit d’Ardèche, auquel chaque cépage transmet ses arômes. La diversité des assemblages, ou le choix d’un cépage unique, créent une infinité de subtilités pour des dégustations et des accords mets-vins, riches et variés.

La Marsanne est une issue d’une vigne vigoureuse, au débourrement tardif qui se récolte vers mi- septembre. La vigne est vigoureuse, ses rameaux sont assez longs et de ce fait, le palissage est essentiel. Le cépage est implanté sur des sols de coteaux peu fertiles et se plaît sur les sols caillouteux et chauds de la vallée du Rhône septentrionale.

La Marsanne apporte une palette aromatique généreuse aux vins de Saint-Péray. Elle peut présenter des arômes d’abricot séché, acacia, cire d’abeille, coing, épices, fruits secs (amande, noisette et noix), litchis frais, miel, pêche blanche, pomme cuite, réglisse, violette, agrumes…

Saint-Péray

La Roussanne est d’une vigueur moyenne, et demande à être palissé pour diverses raisons (maturité, aération du raisin…). Elle se plaît sur les sols maigres et arides de coteaux ou les sols limoneux calcaires caillouteux. La délicatesse de ce cépage rend sa culture exigeante.

La Roussanne est un cépage noble qui produit des vins fins de très grande qualité, avec une belle couleur jaune paille reconnaissable et un remarquable bouquet autour de l’abricot, l’aubépine, du café vert, du chèvrefeuille, du miel et aussi floral (narcisse discret, iris). Une belle base pour des vins de grande garde.

Dégustation

Témoignages

Cahier des charges

Le décret d’application de l’appellation Saint-Péray, qui encadre la production des vins tranquilles et effervescents de Saint-Péray. date du 8 décembre 1936, abrogé par décret en novembre 2011.
Un cahier des charges exigeant, qui délimite l’aire d’appellation aux seules communes de Saint-Péray et Toulaud (1200 ha potentiels), et aux deux seuls cépages Marsanne et Roussanne.

 

Infos clés

Naissance des effervescents

AOC saint-péray

Hectares plus petite appellation du Rhône

Cépages Marsanne et Roussanne

Metteurs en marché

Histoire

Une histoire de plus de 200 ans qui s’écrit sur les coteaux de la vallée du Rhône septentrionale… 200 ans de passion entre cours royales, belles lettres, chansons populaires et aujourd’hui sur les tables du quotidiens et les chefs étoilés.

Visionnez le film de 57m26s réalisé à l’occasion des 80 ans de l’AOC.